SVT (Tronc Commun Sciences)

Rôle des facteurs climatiques dans la répartition des végétaux
Cours

 

 

Professeur : Mr BAHSINA Najib

 


Sommaire

 

I- Répartition du cèdre au maroc

1-1/ Intoduction

1-2/ Influence des facteurs climatiques sur la répartition des cédraies au Maroc

II- Variation des paramètres climatiques sur le plan national

2-1/ Observations

2-2/ Conclusion

III- Diagramme d’Emberger

3-1/ Quotient pluviométrique

3-2/ Diagramme bioclimatique d’Emberger

3-3/ Aire de répartition du Thuya sur le diagramme d’Emberger

IV- Influence de la topographie sur les facteurs climatiques

 


I- Répartition du cèdre au maroc

 

1-1/ Intoduction

Les cédraies au Maroc  occupent une surface proche de 133000ha, où domine plus particulièrement le cèdre de l’atlas (Cedrus atlantica) qui est un conifère d’allure majestueuse et imposante pouvant atteindre une hauteur de 30 à 40m, et ayant des racines qui se propagent horizontalement et à la surface.

                                              Cèdre de l'Atlas - Société Nationale d'Horticulture de France

 

 


I- Répartition du cèdre au maroc

 

1-2/ Influence des facteurs climatiques sur la répartition des cédraies au Maroc

 

 

 

 

Le cèdre pousse aussi bien dans les sols siliceux que dans les sols calcaires.

On peut dire donc que le cèdre est indifférent à la nature du sol.

 


I- Répartition du cèdre au maroc

 

1-2/ Influence des facteurs climatiques sur la répartition des cédraies au Maroc

 

 

 

Le cèdre se développe dans les régions où la moyenne annuelle de température est faible (< 11°C), et les précipitations annuelles sont élevées (>1000 mm/an).

 


I- Répartition du cèdre au maroc

 

1-2/ Influence des facteurs climatiques sur la répartition des cédraies au Maroc

L’absence du cèdre dans les stations de Tanger et d’Azrou s’explique par :

  • Les précipitations sont insuffisantes (Ne dépassent pas 1000mm/an)
  • La période de sécheresse dans ces stations est très longue (Dépasse 3 mois), et puisque les racines du cèdre se propagent horizontalement, cela les empêches d’arriver jusqu’au nappe phréatique pour absorber l’eau souterraine.

 


II- Variation des paramètres climatiques sur le plan national

 

2-1/ Observations

Le Maroc est caractérisé par un climat très différent selon les régions :

Les villes représentées sont toutes des villes côtières, qui sont presque sur la même altitude, mais elles diffèrent par la latitude.

Donc les précipitations dans ce cas varient selon la latitude (En allant vers le nord, les précipitations augmentent).

 


II- Variation des paramètres climatiques sur le plan national

 

2-1/ Observations

 

                          

 

Plus on s’éloignent de la mer, plus les précipitations diminuent.

 


II- Variation des paramètres climatiques sur le plan national

 

2-1/ Observations

 

 

         

 

         

 

 

 

 

 

 

Plus l’altitude augmente, plus les précipitations augmentent.

        

 


II- Variation des paramètres climatiques sur le plan national

 

2-2/ Conclusion

À l’échelle nationale, les précipitations varient selon l’altitude, la latitude et l’éloignement de la mer. Ainsi on distingue plusieurs domaines climatiques au Maroc :

Selon les précipitations annuelles :

  1. Domaine humide : 700 mm ≤ Pa < 2000 mm
  2. Domaine aride : 100 mm ≤ Pa < 700 mm
  3. Domaine saharien : Pa < 100 mm

Selon la température minimale du mois le plus froid (Janvier) :

  1. Domaine à hiver très froid : m < 0 °C
  2. Domaine à hiver froid : 0 °C ≤ m ≤ 3 °C
  3. Domaine à hiver tempérée : 3 °C < m ≤ 7 °C
  4. Domaine à hiver chaud : m > 7 °C

 


III- Diagramme d’Emberger

 

3-1/ Quotient pluviométrique

Afin de prendre en considération toutes les données climatiques en même temps (Pa, M, et m), le phytogéographe français Louis Emberger a proposé une formule connue sous le nom de quotient pluviométrique :

 Q=1000×PaM+m2×M-m 

  • Q = Quotient pluviométrique.
  • Pa = Précipitations annuelles (mm)
  • M = Température maximal du mois le plus chaud (En degré Kelvin : °K).
  • m = Température minimale du mois le plus froid (En degré Kelvin : °K).
  • (M+m)/2 = Moyenne annuelle de la t°.
  • (M-m) = est l’amplitude thermique.

 


III- Diagramme d’Emberger

 

3-2/ Diagramme bioclimatique d’Emberger

Le diagramme bioclimatique d’Emberger représente tous les domaines climatiques ou étages bioclimatiques.

Chaque étage bioclimatique regroupe un ensemble de végétaux qui ont les mêmes conditions climatiques et écologiques.

 


III- Diagramme d’Emberger

 

3-3/ Aire de répartition du Thuya sur le diagramme d’Emberger

Le tableau suivant regroupe les données climatiques de certaines stations qui se trouvent aux limites de l’aire de répartition du Thuya :

 

 Le thuya est bien présent dans 2 domaines : le subhumide et le semi aride, il est moins présent dans le domaine aride et humide, et absent dans le domaine saharien, et s’étale sur tous les types d’hivers.


III- Diagramme d’Emberger

 

3-3/ Aire de répartition du Thuya sur le diagramme d’Emberger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’absence de Thuya dans :

  • La station de Kétama est dû aux précipitations annuelles qui sont beaucoup plus importantes que les besoins de Thuya.
  • La station de Ain Kahla est dû à la température minimale (-7°C) qui est inférieure à la température minimale exigée par le Thuya (-4.5°C°).
  • La station d’Errachidia est dû au faite que les précipitations annuelles sont insuffisantes.

 


IV- Influence de la topographie sur les facteurs climatiques

 

Répartition de la végétation sur les deux versants de la vallée de Bouiblane

La figure suivante représente la répartition de la végétation sur les deux versants de la vallée de Bouiblane :

quelques facteurs climatiques qui règnent dans cette vallée

 

 

 

Conclusion

La topographie intervient en modifiant les facteurs climatiques non seulement à l’échelle régionale, mais aussi à l’échelle locale (On parle de microclimat).

En général les versants exposés au sud sont plus secs et plus chauds, contrairement aux versants exposés au nord.

 


Affichage en Diaporama