Français : 1er BAC (Toutes filières)

Les figures de style 3 - Les figures d’amplification

 

 

Professeur : Mr MAHTANE Hicham

 


Sommaire

 

I- Les figures d’amplification

1-1/ Définition

1-2/ La gradation

1-3/ L’hyperbole

II- Exercice

2-1/ Exercice 1

2-2/ Exercice 2

2-3/ Exercice 3

 


I- Les figures d’amplification

 

1-1/ Définition

Amplifier, c’est « développer les idées par le style » pour « leur donner plus d’ornement, plus d’étendue ou plus de force ».

 


I- Les figures d’amplification

 

1-2/ La gradation

Définition

Énumération des éléments dans un ordre croissant ou décroissant.

Exemples

« Va, cours, vole, et nous venge. » (Corneille, Le Cid, acte I, scène 5)

 


I- Les figures d’amplification

 

1-2/ La gradation

Elle est synonyme d’exagération.

Pour l’exprimer on utilise :

  • Des chiffres : Mille feuilles, mille pattes, mille et une nuit, à deux pas de …
  • Des adjectifs : Monstrueux, catastrophique, géant, infatigable …
  • Des noms : Un ange, un prophète, un diable, un ogre, une merveille …
  • Des verbes : mourir, inonder, éclater …
  • Des préfixes : Archi, super, extra, hyper …

 


II- Exercice

 

2-1/ Exercice 1

Nommez les figures d’amplification utilisées dans les phrases suivantes :

  1. Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien. (Charles Baudelaire, Hymne à la Beauté)
  2. Va, cours, vole et nous venge. (Corneille, Le Cid)
  3. Elle me confia son sac. Il pesait au moins une tonne ! (La Bruyère, Les Caractères)
  4. C’est un roc, c’est un pic, c’est une péninsule.
  5. J’ai mille choses à faire.
  6. J’ai couru pendant une heure, je suis mort
  7. Marchez, courez, volez où l'honneur vous appelle
  8. [...] Quoi ! Pour son châtiment, Vous ne donnez qu’un jour, qu’une heure, qu’un moment ! (Jean Racine)
  9. Et des fleuves français les eaux ensanglantées. Ne portaient que des morts aux mers épouvantées. (Voltaire)
  10. Le feu a brûlé des arbustes, des champs, puis la colline entière.

 


II- Exercice

 

2-2/ Exercice 2

Identifiez les figures d’amplification dans les phrases suivantes, qui sont extraites des textes des trois œuvres du programme :

  1. « Je vais, me dit-elle, te donner à manger, tu dois mourir de faim ».
  2. Des torrents de larmes inondèrent le visage.
  3. J’ai six ans, l’année prochaine j’en aurai sept et puis huit, neuf et dix (gradation)
  4. Les cris des enfants s’étaient transformés en torrent, en cataracte, en bruit de rafale.
  5. Des siècles passèrent.
  6. Les femmes continuaient leurs éternels voyages.
  7. On voyait naître le drame, on le voyait se développer, atteindre son paroxysme et finir dans les embrassades ou dans les larmes.
  8. C’était une tempête, un tremblement de terre, le déchaînement des forces obscures, l’écroulement du monde.
  9. J’étais ivre, stupide, insensé.
  10. Elle posait mille questions à ma mère.

 


II- Exercice

 

2-3/ Exercice 3

Identifiez les figures d’amplification dans les phrases suivantes, qui sont extraites des textes des trois œuvres du programme :

  1. Les cris de Lalla Zoubida transperçaient les murs.
  2. Et votre agitation, votre bavardage, votre vide, sans elle.
  3. Ma mère poussait des cris à se déchirer le gosier.
  4. Elle pleurerait pendant des jours et pendant des nuits.
  5. Nous sommes de ceux qui lui sautent dessus quand ils le rencontrent, votre espoir, votre cher espoir, votre sale espoir !
  6. Elle posa mille questions à ma mère qui répondait avec complaisance.
  7. Nous sommes de ceux qui lui sautent dessus quand ils le rencontrent, votre espoir, votre cher espoir, votre sale espoir!
  8. Dites, à qui devrait-elle mentir? A qui sourire? A qui se vendre?
  9. Il avait mille fois raison : rien ne peut détruire, effacer ou altérer la vérité.
  10. Je lui tenais de longs discours, lui posais mille questions auxquelles il répondait rarement.
  11. Ma mère fondit sur moi.

 


Affichage en Diaporama