Résumé du roman

Jinn et sa femme Phyllis sont un couple de singes qui voyagent dans l’espace à bord de leur vaisseau à voile. Un jour, le couple trouve une bouteille contenant un manuscrit. C’est le récit de l’aventure de trois terriens sur la planète des singes racontée par l’un des aventuriers appelé Ulysse Mérou.

Récit de l’aventure

PREMIERE PARTIE

En l’an 2500 le savant professeur Antelle a organisé une expédition pour l’exploration de l’étoile super géante la Bételgeuse. Il a embarqué à bord de son vaisseau son disciple le jeune physicien Arthur Levain et le journaliste, narrateur de cette aventure, Ulysse Mérou ainsi qu’un chimpanzé baptisé Hector et plusieurs plantes et animaux pour ses recherches scientifiques dans l’espace. Une fois arrivé, le professeur Antelle a vu que quatre planètes gravitent autour de cette étoile. L’une d’entre elle ressemble étrangement à la Terre. Il a décidé alors de l’explorer.

A bord d’une chaloupe, les trois aventuriers survolent des villes, des routes, des champs avant d’atterrir dans une forêt. Après avoir effectué des tests, ils quittent leur chaloupe et découvrent l’étonnante ressemblance de l’atmosphère de cette planète, qu’ils baptisent Soror avec celle de la terre. Ils enlèvent leurs scaphandres et assistent impuissants à la fuite d’Hector. Par curiosité, ils s’engagent dans la forêt et arrivent à un lac naturel dont l’eau limpide leur donne l’envie de se baigner. Mais à leur grande surprise, ils découvrent au bord du lac les traces de pas humains.

Ces traces appartiennent à une jeune fille qui, sans être gênée de sa nudité, s’approchent d’eux avec méfiance. La jeune fille baptisée Nova ne sait parler ni sourire et ses gestes ressemblent à ceux des animaux. Au moment où les quatre nagent dans l’eau, le chimpanzé Hector réapparaît mais il est sur le champ tué par la jeune fille dont le comportement animalier choque le narrateur qui demeure, toutefois, soumis par la beauté physique de la sauvageonne.

Le lendemain, Nova Résumé de l’œuvre «la Planète des singes»arrive accompagnée de plusieurs hommes de sa tribu. Ces derniers ne parlent pas, ils hululent seulement. Irrités par les habits des trois aventuriers, les hommes de Soror n’ont pas tardé à les déchirer mais sans faire du mal aux aventuriers. Ils s’attaquent ensuite à la chaloupe qu’ils détruisent complètement et s’adonnent à leur enfantillage dans le lac sans prêter attention aux trois terriens trop gênés par leur nudité.

Conduits au campement, les trois aventuriers découvrent la vie primitive des hommes de Soror. Nova leur donne à manger et s’approche du narrateur avec qui elle passe la nuit. Le jour suivant, un grand tapage semble étourdir les hommes de Soror qui fuient dans tous les sens. Sans trouver d’explication à cette furie (= rage intense) le narrateur et ses compagnons les suivent. Au bout de sa course, le narrateur s’arrête et découvre ce qui parait pour lui une sorte de rêve. Le tapage est en fait une partie de chasse où les chasseurs sont des singes et le gibier des humains. Se trouvant sur la ligne de tir d’un gorille, le narrateur ne peut s’empêcher de remarquer l’élégance de sa tenue de chasse et son regard étincelant comme celui des humains sur la planète Terre. Ces singes semblent raisonnables et intelligents.

Cependant, son compagnon Arthur, pris de terreur, se fait tué sur le champ par le gorille. Le narrateur profite d’un petit instant de relâchement et s’enfonce dans les buissons. Mais il se fait capturé dans un filet tendu pour attraper les fuyards. Les prisonniers sont mis dans des chariots et conduits à une maison où les chasseurs sont attendus par leurs femmes venant admirer l’œuvre de leurs maris. Les morts sont exposés aux regards admiratifs des guenons et les vivants sont conduits dans des chariots vers la capitale pour servir de cobaye dans des recherches scientifiques.

Le narrateur a été mis dans une cage individuelle située en face de la cage de Nova que surveillent deux gorilles appelés Zanam et Zaram. Voulant attirer leur attention sur sa différence, le narrateur les remercie avec amabilité. Surpris, les deux gorilles avertissent leur supérieur qui est un chimpanzé femelle appelée Zira. Intriguée par ce cas, la guenon avertit son supérieur : un vieux orang-outan qui fait subir au narrateur plusieurs tests de conditionnement pour s’assurer de son intelligence. Étonné par les résultats obtenus, le vieillard appelé Zaïus en informe un autre collègue et décident de faire subir au narrateur le test de l’accouplement. Il lui choisit comme partenaire Nova.

DEUXIEME PARTIE

Le narrateur commence à apprendre le langage simien. Profitant d’une visite de routine, il a dessiné à Zira le système solaire et la planète Terre à bord d’un vaisseau c’est pour cela qu’il est différent des autres prisonniers. Zira a bien compris son message et lui a demandé de garder le secret pour lui car Zaïus pourrait lui causer des problèmes. Zira commence, de sa part à apprendre le français et les deux peuvent communiquer facilement. Elle lui a appris comment les singes se sont développés sur cette planète alors que l’homme est resté à un stade d’animalité très avancé. Enfin, le narrateur retrouve l’air libre après trois mois d’enfermement.

Il se laisse tenir en laisse comme le lui a recommandé Zira et tente de dissimuler son intelligence. Zira lui a appris que Zaïus veut le transférer à la division encéphalique (=en anatomie, relatif à l’encéphale, à l’ensemble des centres nerveux qui se trouvent dans la boîte crânienne) pour pratiquer sur son cerveau des opérations délicates mais qu’elle l’a empêché faire cela. Elle lui demande de faire très attention et de révéler son secret que lors du congrès des savants biologistes qui va se tenir dans les jours suivants.

Elle lui a donné, par la suite, une lampe et des livres pour apprendre le langage simien. Le narrateur y découvre l’organisation de la société des singes, leur système politique et leur culture. Profitant des promenades avec Zira, le narrateur prépare le discours qu’il doit présenter lors du congrès. La guenon lui fait visiter le parc zoologique où il découvre des animaux ressemblant à ceux de la Terre et des humains restant à un stade d’animalité très avancé. Les deux premiers jours du congrès ont été consacrés aux théoriques. Le troisième jour Cornélius a présenté le narrateur qui, de sa part, a exposé son cas devant l’étonnement général des singes savants et des journalistes. Le congrès a décidé de libérer le narrateur attire l’attention des foules et la curiosité des enfants. Mais le danger continue de le guetter parce qu’il constitue une menace pour la civilisation des singes. Les gorilles veulent se débarrasser de lui.

TROISIEME PARTIE

Après s’être nommé directeur de L’Institut des recherches biologiques, Cornélius désigna le narrateur comme son collaborateur et lui proposa de visiter un site archéologique qui remonte à plus de six mille ans. Cornélius menait sur ce site des recherches sur l’origine des singes. Les recherches avaient révélé la présence d’une poupée humaine qui parle. Cornélius fut très inquiet parce qu’il avait la prévue que la présence que les humains avaientrégné en maîtres sur leur planète.

Cornélius renvoya le narrateur à la capitale qui, de sa part, comprit enfin que la civilisation des singes était bâtie sur l’imitation. Zira avait appris au narrateur que Nova était tombée enceinte et qu’on l’avait transférée dans un autre service parce que la naissance devait rester secrète. Hélius, le directeur de la division encéphalique fit visiter au narrateur une sale où des humains cobayes racontaient comment les singes avaient pris le pouvoir sur la planète des singes et comment ils avaient réussi à domestiquer les humains. Cependant, les singes commençaient à se méfier du narrateur car il constituait une menace pour leur civilisation. Enfin, Nova accoucha d’un garçon qui parle comme les humains de la Terre.

L’événement fut tenu secret. Mais certains orangs-outangs avaient décide d’éliminer l’enfant parce qu’il constituait une preuve concrète sur leurs erreurs scientifiques. Mais le narrateur et sa petite famille furent sauvés et retournèrent sur Terre qui de sa part, fut envahie par les singes. Ils décidèrent alors d’errer dans sauvés et retournèrent sur Terre qui de sa part, fut envahie par les singes. Ils décidèrent alors d’errer dans l’espace à la recherché d’un réfugié. Après avoir fini la lecture de l’histoire d’Ulysse Mérou, Jinn et Phyllis rentrèrent chez eux sur la planète des singes.

Résumé général de "La planète des singes"

L’histoire commence quand deux étranges personnages récupèrent une bouteille contenant un manuscrit, qui racontait l’histoire de trois hommes partant à bord d’un vaisseau spatial hyper équipé afin de découvrir d’autres planètes habitables. A la lecture du texte, l’équipage du vaisseau était arrivé sur une planète inconnue. Ils la baptisèrent « Sorror », car elle était située dans l’astre solaire de Bételgeuse. Une fois arrivés sur Sorror l’équipage se rendit compte que cette planète était gouvernée par des singes et que l’homme avait été réduit à errer comme un animal sauvage.

Ulysse Mérou, membre de l’équipage et journaliste fut vite capturé par les singes ainsi que le reste des membres du vaisseau comme étant des animaux sauvage. Mérou devra se prêter à des expériences organises pas un orang-outang. Prisonnier dans une cage il fit connaissance avec la belle humaine Nova.

Il rencontra aussi Zira un chimpanzé et son fiancé. Ces derniers aidèrent le journaliste à lui garder la vie sauve, car il était menaçant pour la société des singes. Doté d’une intelligence supérieur à celle des singes il fera tout pour démontrer qu’il est humain et qu’il provient d’une autre planète. Après ces épreuves il fut admis dans la société des singes commescientifique. Il apprit part Zira que Nova était enceinte et qu’il deviendrait bientôt papa. A cet instant précis, des complots s’organisèrent pour exterminer Mérou et sa petite famille.

Mais Zira et Cornelius décidèrent de l’aider à regagner le vaisseau spatial afin de repartir pour la terre. Une fois revenu sur terre il se rendit compte qu’elle avait été investie par les singes. Après lecture du manuscrit les deux étranges individus, des chimpanzés se regardèrent et rigolèrent avec cette histoire splendidement inventée.