Français : 1ère Année Collège

Oral 2 : Jouer au conteur

 

 

Professeur : Mr  MAHTANE Hicham

 


Sommaire

 

I- Texte

II- Compréhension

III- Mémorisation

IV- Entraînement

V- Évaluation

 


I- Texte

 

Le grand-père

Il était une fois un vieil homme qui était devenu très faible ; ses yeux étaient troubles. Ses oreilles n'entendaient plus du tout et ses pauvres vieux genoux tremblaient sous lui. Ses mains aussi tremblaient, et il tenait si mal sa cuillère quand il était à table, qu'il renversait souvent de la soupe devant lui, et même parfois manquait sa bouche.

À la maison, on était dégoûté de cela, qu'on finit par obliger le vieillard à manger dans un coin, derrière le poêle, où on le servit dans une grossière écuelle de terre, ne lui donnant que tout juste de quoi ne pas mourir de faim. Jamais il ne mangeait à sa faim.

Et puis un jour, ses pauvres vieilles mains tremblantes laissèrent échapper la malheureuse écuelle qui se cassa. On le gronda, mais il ne répondit rien : il soupira seulement. On lui acheta une écuelle de quatre sous, en bois, dans laquelle il dut manger désormais.

Devant le vieux grand-père assis, comme toujours, dans son coin à l'écart, son petit-fils âgé de quatre ans se mit à assembler quelques planchettes de bois qu'il s'efforçait de faire tenir ensemble.

- Que fais-tu là ? lui demanda son père.
- C'est une petite auge que je fabrique, répondit l'enfant, pour faire manger papa quand je serai grand.

On resta silencieux un moment, puis tout le monde commença à pleurer.

On fit revenir le vieux grand-père à la table et on mangea toujours avec lui depuis lors, sans jamais le gronder quand il lui arrivait de se tacher ou de répandre un peu de soupe sur la table.

Conte universel

 


II- Compréhension

 

  1. À partir de ce texte, je dégage quelques caractéristiques d’un conte (formule, indicateur,
    structure, etc.).

 ______________________________________________________________________________

  1. Je relève les expressions qui caractérisent le vieillard.

 ______________________________________________________________________________

  1. Je dégage le comportement de la famille envers le vieillard avant et après la fabrication de
    l'auge par le petit- fils.

Avant : ___________________________________________________________________

Après : ___________________________________________________________________

 


III- Mémorisation

 

Deux types de conteurs ; traditionnel et moderne

 


IV- Entraînement

 

  1. Je m'entraîne à lire les mots et les phrases suivants :

Auge, écuelle, tremblantes, répandre, ses yeux étaient troubles, ses pauvres vieux genoux tremblaient sous lui, on le servit dans une grossière écuelle de terre, tout le monde commença à pleurer

  1. Je m'entraîne à jouer, par les gestes, le rôle du vieil homme à partir du paragraphe suivant :

Il était une fois un vieil homme qui était devenu très faible ; ses yeux étaient troubles. Ses oreilles n'entendaient plus du tout et ses pauvres vieux genoux tremblaient sous lui. Ses mains aussi tremblaient, et il tenait si mal sa cuillère quand il était à table, qu'il renversait souvent de la soupe devant lui, et même parfois manquait sa bouche.

3)Je raconte le texte « Le grand-père » à la manière d'un conteur.

 


V- Évaluation

 

Après avoir présenté mon intervention, je peux vérifier si :

Critères Oui Non
ma voix est claire.    
mes gestes sont adaptés aux actions des personnages.    
je lis le texte sans difficultés.    

 


Affichage en Diaporama